Capital Social

Libre, engagé, imprévisible Capital Social et vice-versa

Vous en avez assez des
caricatures de l’économie ? Nous aussi !

Couverture n°1 Capital social : Faut-il aller travailler dimanche ?

Le nouveau magazine qui décrypte l’économie sans à priori

Libre de toute idéologie, engagé dans ses articles pour faire réagir et parfois imprévisible dans ses enquêtes, Capital Social décrypte et explore les réalités économiques et sociales actuelles.

  • Découvrir

    Un tour d’horizon de l’actualité économique, sociale et sociétal. Le regard avisé d’experts et de chroniqueurs. Un grand entretien avec une personnalité du monde économique et social.

  • Explorer

    Un dossier traité en profondeur, sans raccourcis avec des reportages, des interviews, des rencontres, des débats, des témoignages et les mensonges et les vérités que nous soulignons

  • Décrypter

    Des sujets inspirants proposant la découverte d’auteurs, la saga d’une entreprise familiale et d’un territoire à visiter. Des pages pour s’évader et s’enrichir.

Acheter le numéro 1
  • Le capitalisme a t-il encore un avenir ?

    Le capitalisme a t-l encore un avenir ?
    Dossier de 6 pages "Le capitalisme a t-l encore un avenir ?" Voir la vidéo

    Un entretien avec Pierre-Yves Gomez, un économiste atypique qui préfère coller au réel plutôt que s’enfermer dans la théorie. Capital social l’a rencontré pour une interview forte, profonde et décoiffante sur le capitalisme.

  • Sondage exclusif IPSOS sur le travail du dimanche

    Sondage exclusif IPSOS sur le travail du dimanche
    Sondage exclusif IPSOS sur le travail du dimanche

    Pour 82% des salariés, le repos dominical est primordial ou important. Ils sont massivement attaché au repos dominical. A découvrir l’ensemble du sondage.

  • Une liberté sous contrainte, La sociabilité en sursis

    Une liberté sous contrainte, La sociabilité en sursis
    Une liberté sous contrainte, La sociabilité en sursis

    Le travail du dimanche, sous la pression des grandes enseignes, se pratique en réalité le plus souvent sous une contrainte implicite, au détriment des salariés… Que fait-on de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ?

  • Le dimanche un temps consacré à l’autre

    Le dimanche un temps consacré à l’autre
    Le dimanche un temps consacré à l’autre

    Un temps pour se reposer, partager avec ses proches, sa famille et ses amis. Un temps commun et gratuit. Capital social pro.

  • Quand les préfets sont hors-la-loi

    Quand les préfets sont horsla loi
    Quand les préfets sont horsla loi

    Ils représentent l’autorité de l’Etat et pourtant ils bafouent la loi ou encouragent à ne pas la respecter. Capital social dévoile ces dysfonctionnements…

  • Vrai/faux

    Vrai/faux
    Vrai/faux

    Démêler le vrai du faux sur des réalités social, économique ou sociétal. Capital social apporte de la clarté sur des questions du quotidien utile aux salariés.

  • Escapade en Bretagne à Doléans

    Escapade en Bretagne à Doléans
    Escapade en Bretagne à Doléans

    Un territoire à découvrir tant d’un point de vue touristique et culturel, mais aussi économique et social. Capital Social vous propose de vous évader…

Le monde n’est ni binaire ni systématiquement conflictuel.

Le Capital doit être une ressource pour le développement humain intégral et le social une composante du bien commun.

Il faut juste changer de perspective pour comprendre que la réalité est plus complexe que les caricatures qui en sont faites. Nous sommes interdépendants et complémentaires. Au centre, nous devons mettre l’humain..

Joseph Thouvenel, directeur de rédaction de Capital Social

Le mot du directeur de la rédaction

Joseph Thouvenel

Des différents métiers que j’ai exercé, du plus humble (homme de ménage) au plus prestigieux (juge sur les marchés financiers) ; des rencontres, professionnelles ou non, que j’ai faites ; de mon expérience de 40 ans de syndicalisme ; Je me suis forgé une conviction :
Ce sont les Hommes qui font ou défont une société.
L’économie et le capital sont des outils utiles, qui doivent être au service du développement humain intégral. Ce n’est pas toujours le cas, loin s’en faut. Aussi, à quelques-uns, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure de l’information et de la réflexion partagées. Nous traiterons en profondeur, dans chaque numéro de Capital Social, un sujet économique et social. Nous le mettrons dans sa perspective historique et l’aborderons sans à priori, mais avec notre expérience concrète du monde de l’entreprise. Parce que nous savons qu’il n’y a pas, d’un côté, d’infâmes exploiteurs, et de l’autre des moutons parfois enragés, mais que la vie de la cité est plus complexe parce que plus humaine, nous donnerons notre point de vue, notre éclairage, avec conviction et passion. Libre, engagé, parfois imprévisible, Capital Social ne propose pas un programme, mais cultive une manière d’être.